• Dog Center

Prévention : les vacances avec son chien !

Avant de partir :

Avant toute chose, il est important de vérifier auprès de votre vétérinaire que votre chien est bien en règle au regard des lois du pays que vous allez visiter. En effet, certains vaccins ou vermifuges seront peut-être nécessaires dans certains pays tandis que la puce, elle, reste obligatoire dans toute l’union européenne. Renseignez-vous bien avant votre départ !

Certains endroits, dont le pourtour méditerranéen, peuvent abriter des moustiques porteurs de la leishmaniose. Il s’agit d’une maladie grave pouvant conduire à différents symptômes dont entre autre un amaigrissement, une perte de poils et des pellicules. Dans de plus rares cas, cette maladie pourrait entraîner la mort. Parlez-en à votre vétérinaire afin que celui-ci vous prescrive un traitement répulsif pour les moustiques.

Il peut être également intéressant de se renseigner à l’avance sur les endroits accessibles aux chiens comme les plages, restaurants, attractions touristiques, … ainsi que sur les différentes cliniques vétérinaires sur place, au cas-où vous en auriez besoin.

D’un point de vue plus pratique, nous vous conseillons de prendre avec vous : le passeport européen de votre chien, sa laisse/longe, son collier avec votre numéro de téléphone (et le préfixe relatif à la Belgique : 0032 remplaçant le premier zéro de votre numéro), ses médicaments/traitements ainsi que certains produits de soin comme un shampoing et une crème hydratante à base d’aloe vera pour les coussinets, sa nourriture habituelle, ses jouets, son panier ou en tout cas des objets lui rappelant avec sécurité sa demeure (les vacances restent tout de même un grand changement pour votre chien), des sacs à crottes (car oui, malgré les vacances vous n’y échapperez pas ! Soyez donc prévoyant !), une brosse, une gamelle portable (pour les longues ballades afin de se réhydrater), une muselière (obligatoire dans certains pays), une trousse de secours contenant entre autre une solution antiseptique, des compresses, des bandages, une pince à tique, une pince à épiler, du liquide physiologique, etc.

Pour plus d’informations ou si vous voulez vous procurer une trousse déjà complète, contactez l’association « Secourisme canin bgbm ».

Le trajet en voiture :

Dans cette partie, nous aborderons uniquement le trajet en voiture, si vous utilisez un autre moyen de locomotion (avion, train, bateau, …), il vous faudra vous référer sur le site internet des différentes compagnies.

Lors du trajet en voiture, pour votre sécurité et pour celle de votre compagnon, celui-ci devra être attaché de manière à ce qu’il ne puisse gêner ni votre vision, ni votre capacité à diriger le véhicule. Différents dispositifs existent : le harnais relié à la ceinture de sécurité, la caisse de transport, le filet/la grille dans le coffre. La solution la plus sécuritaire reste la caisse de transport. Si celle-ci est assez petite, placez-la sur le plancher, entre le siège avant et la banquette arrière (ne l’attachez pas à la ceinture de sécurité sur un siège car elle se briserait sous la pression en cas de choc). Si elle est de grande taille, le mieux est de la placer dans le coffre et de la caler afin qu’elle ne bouge pas pendant le trajet. Vous pouvez également rajouter une grille à votre coffre pour être vraiment sûr que la caisse ne voyagera pas dans l’habitacle en cas de malencontreux accident.

Si votre toutou n’est pas habitué aux longs voyages, vous devrez d’abord faire en sorte qu’il s’accoutume à la voiture en commençant par de courts trajets, puis en augmentant la durée petit à petit.

Pensez à ne pas le nourrir quelques heures avant le départ et à lui permettre de se dégourdir les pattes toutes les 2 heures. Veillez également à ce qu’il boive régulièrement afin d’éviter les coups de chaleur (voir notre article prévention : le coup de chaleur). Dans la même optique, ne le laissez jamais seul dans l’habitacle !

Dernière recommandation, même si votre toutou apprécie, ne le laissez pas passer sa tête par la fenêtre lorsque la voiture est en mouvement. Cela peut entraîner des conjonctivites voir des otites.

Sur place :

Une fois arrivé à bon port, pensez à bien rincer votre compagnon à poils après une baignade en pleine mer afin d’enlever le maximum de sel, inspectez-le attentivement après les balades afin de déceler d’éventuels épillets ou tiques, ne le sortez pas aux heures les plus chaudes et veillez à bien hydrater ses coussinets avec de l’aloe vera pour lui éviter des brûlures.

Vous êtes désormais parés, vous et votre aventurier à 4 pattes, pour passer d’excellentes vacances loin de tous les tracas du quotidien !

Si vous avez des questions ou si votre chien a du mal à supporter sa caisse de transport, nous sommes à votre disposition afin que le trajet jusqu’à votre petit paradis soit des plus sereins.

Infos et contact au 0484/97.79.27 / charleroi@dog-center.be (Charleroi) ou 0494/44.79.98 / yg@dog-center.be (Yves-Gomezée)